OD, une sorte de thérapie pour Maria | Actualités | Occupation Double | Noovo

Occupation Double Grèce

Suivez toutes les actualités OD !

OD, une sorte de thérapie pour Maria

OD, une sorte de thérapie pour Maria

#Les exclus

Lisez les impressions de Maria suite à son élimination lors du tapis rouge!

Jeudi 4 octobre 2018

Qu'est-ce que la vie d'exclue, réellement? Je vais commencer par le début. Tout débute lorsque je franchis les portes de la maison dans laquelle je pense passer trois semaines complètement isolée de ma vie à St-Basile. On ne choisit pas avec qui on va traverser cette étape, mais je peux dire que j'étais contente de les partager avec les 5 autres exclus qui ont vécu le même stress que moi. Le premier matin, on a découvert que trois autres candidats nous accompagneraient pour ces trois semaines. J'étais morte de rire quand j'ai su que ces trois personnes faisaient partie des gars qui ont délibéré sur le tapis rouge (la raison pour laquelle j'écris ce journal aujourd'hui). Les filles et moi sommes allées les voir et avons vidé nos sacs. On a parlé du tapis rouge, de comment on se sentait et surtout des raisons pour lesquelles nous n'avions pas été prises par les autres gars. Une bonne chimie s'est installée assez rapidement entre nous six. Je pense que si on a été choisis par OD, c'est parce qu'ils ont vu quelque chose en nous qui ressortait du lot et je pense qu'ils avaient vu juste. Toutes les personnes avec qui j'ai traversé cette expérience sont des personnes incroyables, qui ont quelque chose à apporter à leur propre façon.

 

 

À notre première journée d'exclus, on a fait une belle promenade. J'étais étonnée par la diversité de fruits qui poussaient dans les arbres et les différents animaux dans les cours des maisons (chèvres, moutons, poules, etc.). Dans les jours qui ont suivi, on a fait beaucoup d'autres activités, comme visiter la ville de Georgioupolis, faire de la randonnée pour voir la vue du haut de la montagne, visiter Réthymnon et aller à Balos. Mon activité préférée a définitivement été Balos, avec son incroyable plage et la couleur de l'eau. Mais parmi toutes ces activités, j'adorais nos jeux de société à la maison. Je trouve que ça nous faisait vivre des choses, autres qu'avec un cellulaire. On a joué aux cartes, aux dés, à cache-cache et au twister. On éclatait de rire à de nombreuses reprises, et on a surtout profité de ces moments pour se rapprocher les uns des autres.

 

 

La cohabitation, ce n'est pas aussi facile qu'on le pense. À plusieurs reprises, on a eu des malentendus et des chicanes par rapport à la vaisselle, un peu comme des vieux couples. Mais au moins, on s'entraidait pour faire le souper et les autres tâches de la maison. Le plus dur a été de se mettre en accord par rapport à certaines activités, car on ne pouvait pas se séparer. Donc, si la majorité veut sortir, tu dois suivre le groupe et vice versa, même si ça ne te tente pas nécessairement. Heureusement, la maison est tellement grande qu'on avait droit à nos petits moments de solitude et tout le monde respectait ça.

 

 

Sinon, je me trouve vraiment chanceuse d'avoir été exclue avec 5 autres personnes et non seule. C'est vraiment moins plate. T'as toujours du monde avec qui parler. La première semaine, par exemple, tu te rapproches de certaines personnes et vers la dernière semaine avec d'autres. Ces trois semaines, 24h sur 24, nous montre les vraies couleurs des personnes que j'ai côtoyées. On s'est tous vu dans nos meilleurs jours, comme dans nos pires. Il y a quelques fois des journées où ne veut parler à personne, mais ici, t'as pas le choix. Alors, nos manies sont connues de tous, contrairement à notre entourage au Québec qu'on pourrait côtoyer pendant un an, par exemple.  En même temps, OD m'as permis de rencontrer des personnes incroyables que je pense même revoir après l'aventure.

Être exclue, c'est faire des activités et les vivre pleinement sans te préoccuper de ton cellulaire. Tu vis le moment présent ici dans la maison et tu penses évidemment au après. C'est en même temps quelque chose dont on a tous besoin, de s'évader de notre quotidien et de se réveiller le matin sans aucune autre pensée que de vivre au jour le jour. C'est une expérience à vivre, presque une thérapie. Tu prends du recul sur ta vie et tu peux enfin penser clairement sans la pression des opinions des gens qui t'entourent. Tu prends du temps pour toi seule. Tu as l'opinion de quelqu'un d'autre qui n'est pas dans ta famille ou même ta meilleure amie, et qui te montre une différente facette de toi.

Enfin, c'est une expérience qu'il faut vivre pour la comprendre. Car ce que je vous raconte, ça ne résume même pas 50% de ce que j'ai réellement vécu. C'est difficile de l'exprimer, mais c'est quand même une expérience que je n'oublierai pas et qui m'a beaucoup appris sur moi-même.

 Quoi de mieux que d'avoir visité la Grèce grâce à OD ?

Merci encore !

 

Plus d'OD