La maison des exclus, un petit OD | Actualités | Occupation Double | Noovo

Occupation Double Grèce

Suivez toutes les actualités OD !

La maison des exclus, un petit OD

La maison des exclus, un petit OD

#Les exclus

Lisez les impressions de Gabriel suite à son élimination lors du tapis rouge!

Mercredi 3 octobre 2018

Salut Francis! Je m'ennuyais de toi, j'ai donc décidé de retourner au Québec.

Sur une autre note, me voilà déjà exclu! C'est une première pour moi de vivre tout ce trip et ce, gratuitement. Je profite de chaque instant que la vie m'offre parce que je n'ai jamais pris le temps de le prendre pour moi. J'étais toujours plongé dans les études et le travail, j'ai vu l'aventure d'Occupation Double comme une chance de m'évader.

Par contre, je trouve ça malheureux d'avoir hypothéqué ma vie au Québec pour me faire éliminer avant même d'avoir eu la chance de voir ma photo au-dessus de mon lit (pour moi, ce moment me confirmerait que tout cela était bien réel).

Je me suis souvent posé la question: est-ce que j'ai fait le bon choix de prendre une pause de ma carrière de pompier et de mes études universitaires pour quelques minutes à la télévision? Oui. 

Avec le temps, (parce qu'ici, il y a pas mal de temps pour réfléchir) j'ai fini par conclure que j'aurais grandement apprécié faire partie de l'aventure. Je suis très reconnaissant envers toute l'équipe d'avoir été sélectionné parmi les centaines de personnes qui se sont présentées aux auditions.

Ce voyage est l'une des plus belles expériences de ma vie. Les gens que j'ai rencontré dans ce parcours télévisuel sont tout simplement incroyables. 

Autant la gang de boys (qui me manque beaucoup d'ailleurs), que les candidates dans la maison des exclus, que les personnes qui travaillent à longueur de journée pour réaliser cette télé-réalité. Je tiens à le souligner, le travail de la production est une des choses qui m'a vraiment surprise, parce que je ne pensais pas qu'il y avait autant de personnes pour un même projet.

Ici, dans la maison des exclus, nous vivons notre petit OD à notre façon. J'avais l'habitude de vivre 24h sur 24 avec un groupe de personnes comme dans une caserne de pompiers, mais trois semaines, c'est long. 

Surtout quand tu es isolé de ta famille et de tes amis. Cette isolation du reste du monde m'a démontré à quel point certaines personnes sont essentielles à ma vie et la chance que j'ai de les avoir. Je reviens au Québec l'esprit un peu plus conscient. Le fait de vivre OD m'a non seulement déconnecté de ma vie d'avant, mais ça m'a fait prendre conscience de son importance. Dans le sens où, profondément, je sais maintenant que je suis sur la bonne voie.

Plus d'OD