Tomy: rejet, mais pas regretté | Actualités | Occupation Double | Noovo

Occupation Double Grèce

Suivez toutes les actualités OD !

Tomy: rejet, mais pas regretté

Tomy: rejet, mais pas regretté

#Les exclus

Lisez les impressions de Tomy Jo suite à son élimination lors du tapis rouge!

Lundi 1 octobre 2018

À croire qu'on est exclu pour de vrai. Exclu. Un mot qui exprime beaucoup, mais si peu en même temps. Un mot assez pessimiste à première vue. Cela implique que l'on retourne au Québec en temps que : «ceux qui ont raté leur chance». Les ratés. Cela veut dire que tous les déplacements, les efforts, les angoisses, le stress, les attentes interminables, le sièges inconfortable de l'avion, le lit et la chambre qui n'est pas la nôtre. Les nombreux milles pattes que l'on côtoient sur les murs. On retourne au Québec et on ne sait pas si tout ça en valait la peine. On se demande si l'on va vraiment vivre l'expérience après OD ou si l'on va être oublié. Ai-je été un participant de l'émission ou plutôt un figurant ? Vais-je me noyer dans cet immense bassin de célébrités du Québec ? Toutefois, j'ai un autre regard à donner face aux «exclus» : «On est entré la tête haute et on va ressortir la tête haute» ai-je exprimé aux caméras tout de suite après avoir été jugé au tribunal des amours. «Si c'était à refaire, le referais-tu ?» Et bien oui, car je l'ai fait. J'assume mes choix dans la vie. Comme ce vieux tatouage périmé au «stick and poke», que l'on pourrait regretter plus tard. Et bien je ne le regrette pas ce tattoo. Il est une partie de ma vie. Un choix que j'ai fait à un instant précis. La signature du temps. Si OD était à refaire, je foncerais deux fois plutôt qu'une.

Les exclus, les ratés, les rejetés, mais pas les regrettés. Je suis plus que chanceux d'avoir eu la chance de participer à une grosse production telle qu'Occupation Double. Dans la vie, j'aspire à être modèle, cascadeur, réalisateur, musicien, entrepreneur et je ne me suis jamais fié sur OD pour parvenir à mes fins. J'ai tenté l'expérience parce qu'il n'y a que des expériences où l'on peu apprendre ou grandir. «Les seules expériences que l'on regrette sont celles que l'on ne fait pas.» Oser.  J'ai osé. Fier d'être un exclu ? Pas forcément, mais fier d'être moi, ça oui! Et malheureusement «moi», ce n'était pas assez pour le tapis rouge, mais qui sait : peut-être que, dans 1 ans, je dirai : «heureusement» ?


Je trouve ça bien drôle «les exclus». Je le dit, je l'assume, car pour moi ça veut rien dire et pour d'autres ça voudra tout dire. C'est là que vient l'importance de ne pas se définir dans le regard des autres. Le titre de «gars d'OD» non plus n'aurait rien changé pour moi. Faire les auditions et être pris, c'est un peu de gaz et beaucoup de chance. Tout le monde peut le faire. Je n'ai pas fait d'opération à coeur ouvert ou rempli le centre Bell. Donc, être choisi au tapis rouge ou ne pas l'être; j'ai le contrôle sur l'influence que cette expérience aura sur ma vie. Je suis au contrôle de ma vie. J'écris mon journal des exclus et je le nomme ironiquement «les rejets». J'écris les versets de mon histoire. Vous êtes au contrôle de votre vie. Je ne suis pas triste, déçu, mais pas indifférent non plus. Si j'ai du négatif de cet épisode, je le changerai en positif. En fait, ma seul inquiétude : cela fait 3 semaines que je connais le dénouement du tapis rouge et pendant ce temps il y a ma mère, ma soeur, ma coloc qui pensent encore que j'ai des chances de rentrer dans la maison des gars, mais bon… Elles vont s'en remettre. 


En bref, j'ai passé un excellent voyage tout inclus. Un expérience intense et unique sans cellulaire ou autre addiction du quotidien. Pas d'argent à gérer. La Grèce est un magnifique pays avec des gens sympathiques. Les fruits y poussent partout. Quoi de mieux que de cueillir sois-même ses fruits le matin. Je me sentais comme un moine bouddhiste ayant laissé loin derrière tous obstacles à la paix intérieur. Le mois sans cellulaire est certainement à refaire. Heureux d'être de retour au Québec. Le meilleur est à venir.

Plus d'OD