«Je vais bien!» | Actualités | Occupation Double | Noovo

Occupation Double Grèce

Suivez toutes les actualités OD !

«Je vais bien!»

«Je vais bien!»

#Les exclus

Maryline nous fait part de ses impressions suite à son élimination

Lundi 19 novembre 2018

JE VAIS BIEN! Je tenais à commencer par ça. J'ai l'air instable mais je vous jure que tout va bien.

En auditionnant pour le concours Mentos, jamais je n'aurais cru être sélectionnée. Encore moins être l'heureuse élue qui entrerait dans les maisons. Santorini avec Maxime et Emira était déjà une aventure incroyable avec une équipe de tournage exceptionnelle. Mon aventure dans la maison a été, comme vous avez vu, plutôt intense. Ne vous inquiétez pas, j'ai eu beaucoup plus de plaisir que ce qu'on voit dans l'émission. Au départ, je ne me sentais pas à ma place. Ce sont tous des couples ou presque. Je me demandais si j'avais bien fait de quitter ma vie pour un mois, pour cette aventure, mais je ne regrette rien. J'ai rencontré des hommes et des femmes exceptionnels. J'étais qu'une inconnue pour eux et chacun d'eux m'ont poussé à rester jusqu'à l'élimination. J'ai passé une journée à pleurer, oui mais, les sept autres ont été très agréables. J'ai demandé aux gars de m'éliminer et j'étais très sereine.

 

Première journée en tant qu'exclue, j'ai bien dormi sans les énormes spotlights extérieurs. J'étais anxieuse en me réveillant. Je ne savais pas à quoi m'attendre. Mon nounou m'a fait découvrir une série Netflix (Netflix c'est 40% du temps d'exclue). Nous sommes partis à la conquête de notre quartier. Tous les commerces sont fermés ou ferment cette semaine en raison de la fin de la saison touristique. On se promène et se simili perd. En pleine exploration, un homme en toge un peu louche se dirige vers nous. C'est le prêtre du quartier, Father George, qui nous invite à visiter son église à une vingtaine de pas plus loin. En ouvrant les portes et les lumières, nous sommes frappés comme par une pelle dans la face, tellement que c'est magnifique. J'ai tout de suite une pensée pour mon père qui adore les églises. Il m'a donné un chapelet, quel beau cadeau. Comme un signe du ciel que je suis à la bonne place au bon moment. Il m'a aussi donné une superbe pivoine qu'il a cueillie dans le jardin de l'église. On a même pris un « selfie » avec lui et il nous a ajoutés sur Facebook. C'est quoi les chances. En rentrant, on a croisé des petits voyous déguisés en zombie… Ah oui, c'était l'Halloween!

 

Nous sommes allés à la magnifique plage de Balos. Il faut marcher pendant 2 km pour arriver à la dite plage. Le paysage faisait très « Lord of the Rings ». C'était la dernière journée chaude, on en a profité. Je me suis baignée dans l'eau cristalline et roulée dans le sable blanc. La remontée a failli me tuer avec ses marches très à pic et interminables! Ça se mérite une vue pareil faut croire. Sur la route de retour, nous avons arrêté grignoter dans un petit resto typique. Super repas et j'ai failli ramené un bébé chien dans ma poche, mais Jo, mon nounou, ne voulait pas. BOUH!


Nous avons découvert une terrasse sur le toit de notre building, nous avons bu du vin et parlé toute la nuit. Pour finir en écoutant du Jacques Brel dans notre salon. Belle deuxième soirée. Pour notre premier samedi soir, nous avions envie de faire quelque chose d'amusant et de sortir de la maison. Nous sommes allés au resto au bout de notre rue. Le seul restaurant encore ouvert. Mon nounou a bu le pire Dry Martini de sa vie #LOL. On a mangé des plats typiques encore. Les employés nous traitent comme de la royauté. Nous sommes l'attraction du village (fermé). Ils nous ont fait jouer du Céline Dion et du Édith Piaf, on a chanté à gorges déployées.

J'avance la série Penny Dreadful d'une manière inquiétante.


Durant la deuxième semaine, nous sommes finalement allés à Chania. On a magasiné, on s'est promené. Magnifique village. Le port est à couper le souffle. Nous prenons l'apéro dans un resto sur le bord de l'eau. On a mangé le meilleur feuilleté aux champignons à se jeter par terre. Ensuite, nous sommes allés fumer de la shisha dans un bar proche du resto. Je croyais rêver, ça me rappelait tellement mes amies. Autre journée d'aventure, cette fois à Vamos. Une femme, ressemblant beaucoup trop à Winnie dans Hocus Pocus, nous a fait visiter la vieille ville de Vamos. En 5 minutes, on avait fait le tour. Très chargé en histoire ce 5 minutes.


Nous nous sommes ensuite dirigés vers Réthymnon, une des plus belles villes que j'ai vue de ma vie. Vieille, romantique et pleine d'histoires. On s'est fait un 5 à 7 dans un petit resto super romantique. On a continué de se promener dans les rues. 


Nous sommes entrés dans une salle ou il y avait un cours de danse grecque. Comme dans les films, en rond et très dynamique. Je n'ai pas eu le choix et j'ai sauté dans le tas! J'ai suivi la fin du cours avec les Grecs, j'ai savouré chaque minute de l'enseignement. Je n'en revenais pas d'avoir le privilège de vivre ça.


Aujourd'hui j'ai vu mon premier épisode. Je ne savais pas à quoi m'attendre, de quoi j'avais eu l'air. J'ai été rassurée, à date, j'aime ce que je vois, À PART MON ALLURE DE DRAG QUEEN GYPSIE à mon entrée au party speakeasy. Quelle horreur ! Ce n'est pas moi qui me suis préparé, je tiens à le dire. Nous sommes allés bruncher avec la productrice au contenu ce matin. J'ai été tellement contente et surprise de voir que les deux autres filles de Santorini étaient aussi là. 


Encore 3 vols à faire pour retourner au Québec, c'est une journée complète de voyage. Rendue à Paris, je dois me cacher. Je rentre au Québec un peu avant mon élimination, donc il ne faut pas qu'un Québécois me remarque. C'est très intense. J'ai passé le vol Paris-Montréal avec un capuchon sur la tête et des lunettes. Je suis sortie avec des lunettes de soleil et je n'ai parlé à personne. #INTENSE Je me sentais comme Céline Dion. Je me suis fait arrêter par un garde de sécurité parce qu'il me trouvait louche. #MALAISE J'étais tellement stressée que quelqu'un me reconnaisse. 

Ma « Mom » (nounou de Santorini que j'ai profondément aimé) m'attendait à la sortie de l'aéroport et on devait parler de rien pour encore que personne ne me reconnaisse. J'ai été confiné quelques jours à l'hôtel, mais j'étais rassurée de passer ce moment difficile sur le moral et stressant avec elle. En m'installant dans ma chambre, j'ai cassé mon lit #POURQUOIMOI. J'ai dormi pour la première fois depuis 3 semaines seule dans une autre chambre sans qu'on me surveille. Quel bonheur! Je me suis fait garder par un coquin personnage une journée. Le sympathique Mathieu Dufour. On a beaucoup ri et on a écouté 3 films. #GROSSEJOURNÉE

Est venu le temps d'écouter le reste des épisodes… je me souvenais du vérité et conséquence et je peux dire que j'appréhendais énormément cet épisode. J'ai peur que les gens me jugent seulement par ce qu'ils voient. Oui, c'est intense et dramatique, mais ce qui est montré, n'est que la pointe de l'iceberg. C'est comme je pensais, très intense, mais je suis un peu soulagée. J'ai tenu tête à Renaud. Je n'étais tellement pas bien dans ma tête. Je ne me sentais pas à ma place déjà et là, tout a explosé. BTW, je ne me souviens pas avoir mis la tête de Jo dans mes seins aussi intensément. C'est très drôle.

J'appréhende beaucoup ma sortie. J'ai peur de l'opinion des gens. Je ne devrais pas mais je suis sensible. #SURPRISE J'ai fait beaucoup d'insomnie cette semaine. Mon anxiété face à ma sortie imminente fait courir mon cerveau de tout bord, tout côté. Qu'est-ce que mes parents vont avoir pensé ? Pourquoi ai-je embarqué là-dedans ? Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? J'espère que le « après » va valoir la peine.

J'aurais voulu que les gens aient le temps de voir plus ma personnalité sans larmes. Je suis une fille amusante et forte. Je le jure. J'en ressors tout de même avec la tête et le cœur pleins de souvenirs, et un nouveau TOP 3, sois ma « Mom », ma nounou Marie-Ève de Santorini et Montréal, et Maxime et Emira.

En terminant, je vous laisse avec quelques photos malaisantes, pour mon plaisir personnel.


À bientôt !

Tomy-Jo, j'arrive !


Maryline

Plus d'OD