Aventures sous, sur et en haute mer | Actualités | Occupation Double | Noovo

Occupation Double Grèce

Suivez toutes les actualités OD !

Participez au Pool OD

Aventures sous, sur et en haute mer

Aventures sous, sur et en haute mer

#Carnet de voyage

Lisez les impressions de Catherine lors de son voyage avec Andrew à Madagascar!

Lundi 15 octobre 2018

Départ des maisons OD Grèce 

30 minutes d'auto, une heure d'avion, une pause de 6 heures à l'aéroport, 3 heures d'avion, 30 minutes d'escale à Paris et 10 heures d'avion. Nous voilà à Madagascar pour 4 heures et on prend un dernier vol en direction de l'île Sainte-Marie.

Les pieds dans le sable de Sainte-Marie, les 48 heures de transport aussitôt oubliées. On entre dans la jungle ; aucun bâtiment, seulement une petite maison jaune au milieu de plein d'arbres et de verdure pour nous accueillir. On check-in, puis un tuk-tuk, prend 10 minutes pour nous emmener à notre hôtel que déjà on a vu 3 chiens, 2 chats, 10 bébés oies, des canards, des zébus et 37 sortes d'oiseaux différentes (j'exagère, peut-être juste 7).

Arrivés au Princess Bora, on a accès à notre chambre d'hôtel, level lune de miel extrême! Une immense villa sur le bord de l'océan Indien. Une fois entrés, on se croit dans Le Hobbit. L'hôtel Princess Bora est un éco lodge et on sentait que tout de cette villa avait été créé en harmonie avec la nature.

Jour 1, aventure 1 

On apprend qu'on va respirer sous l'eau. Des astronautes de l'océan direction : plongée sous-marine. On enfile nos combines : clairement Andrew a l'air d'un homme sirène et moi d'une femme poisson pour ne pas dire femme patate. Puis, on se lance à l'eau. C'est difficile de dire qu'est-ce qui était le plus enchanteur : le feeling de vivre sous l'eau, les millions de poissons (j'exagère encore), les coraux multicolores ou le kit vraiment trop moulant de l'homme sirène. Bref, le moment est indescriptible. Puis, on remonte à la réalité terrestre. On voit le soleil descendre vers l'océan infini.  

Jour 2, aventure 2 

En plein cœur de l'océan, en direction vers les baleines. On en a vu cinq en tout et Andrew a juré qu'elles sont plus grosses que celles en Gaspésie. Trop cool!

Jour 2, aventure 3

 Dans une petite chaloupe, on se dirige vers un endroit sans voiture, désert de bâtiment, où se trouve le dernier groupe de lémuriens : l'île aux Nattes. Une parcelle de mon rêve versus un méga choc culturel. Autant d'animaux que d'humains, tous en harmonie, aucune route, un seul dépanneur, des rires d'enfants qui proviennent de l'école primaire grosse comme 2 cabanons format moyen chez Canadian Tire. Malgré le peu de matériel, cette île habritait des sourires à profusion, des familles heureuses et des animaux nourris et en santé. Une école comme bâtiment central, des rires et de la politesse, à croire que Montréal pourrait prendre des candidats DE l'île aux Nattes. Bref, une de mes activités préférées.

Jour 3, aventure 4

Vélo dans les montages, les plus hautes de l'île. Des vues à couper le souffle, à voir les rizières et toutes les plantations qui permettent à notre éco lodge d'être autosuffisant. Trop difficile de trouver les mots pour décrire les 50 nuances de bleues de l'océan Indien, ou la vue adjacente sur les montagnes aux verdures infinies. Séparés seulement par une petite villa blanche en bois dans laquelle on se trouve. Bref, après une semaine de dégustation de vin, de rhum, de zébu (j'en n'ai pas mangé), de paysages à couper le souffle, d'océan, de montagnes, de culture nouvelle, de découvertes en haute mer, sous la mer ou sur la mer. On réalise que les plus gros drama d'OD valent tout l'or du monde, si c'est pour vivre une seule de ces aventures en haute mer ou pas en mer du tout.

Plus d'OD