Journal de bord de l’exclu : PHILIPPE | Actualités | Occupation Double à Bali | Noovo

Occupation Double Bali

Retour

Journal de bord de l’exclu : PHILIPPE

Journal de bord de l’exclu : PHILIPPE

Quoi de neuf dans la vie de nos exclus?

30 novembre 2017

La troisième semaine a particulièrement été pénible. Karine me parle souvent des recettes de cuisine qu’elle fait. J’aime la soupe, mais moins le tempeh.

Je n’aime pas suivre une routine, mais on dirait que la Villa Idaman s’offre cette prérogative à notre insu. Chaque matin, je me lève et je déjeune en écoutant de la musique. Ensuite, je m’entraîne et je mange le restant de la journée pour faire passer le temps. Cela m’arrive parfois de jouer aux cartes et de lire les livres qui sont à ma disposition.

Cette semaine a été pénible parce que j’avais vraiment hâte de revenir au Québec. Nous avons quand même joué au badminton et nous sommes allés magasiner à Ubud. Il y a de très beaux marchés par ici et les gens sont tous très joviaux.

Notre dernière soirée s’est finie par un petit restaurant avec notre voisine de villa, Claudine. Nous avons mangé au fameux Café Lotus, qui est bien connu à Bali pour son paysage abracadabrant. Claudine est un drôle de personnage. C’est une belle femme forte et très attachante. Je crois que tout cela est dû à son accent belge.

Hier, j’ai mangé une pomme. Elle était si rouge et si molle. Les pommes du Québec ont tendance à être croustillantes comme des MissVickies et juteuses comme du melon d’eau, mais celles de Bali sont rouge bourgogne et sont aussi molles qu’un ballon dégonflé.

Petit à petit, je développe une belle relation de confiance et de respect avec les chiens de la voisine. Chaque fois qu’ils viennent me voir, je leur crie de s’en aller et ils m’écoutent toujours.